jeudi 31 décembre 2009

Diaporamas 2009

Carnassiers :


Truites :

mercredi 30 décembre 2009

Dernière sortie de l'année


Sortie en Seine en barque toute la journée avec l'écureuil (un roots).
Les poissons n'étaient pas facile à trouver. Je ne fais qu'un sandre au mort manié et l'écureuil harponne une brème par la queue.
Pourtant, tout était réuni pour faire une belle session : redoux (10°C), très peu de vent, pas mal de poissons blancs actifs.

vendredi 11 décembre 2009

100% naturel

Après plusieurs petites sessions très peu prolifiques (que je n'ai pas postées sur mon blog), je sens très vite que ça va être difficile cet après midi. Je commence au leurre souple et constate vite que les sandres n'en veulent pas. Je m'en doutais et j'avais pris des vifs.
J'essaye au mort manié : pas mieux.
Je sorts alors ma dernière carte : la tirette.
Très vite, je fais un sandre (59 cm)Remis en confiance, je continue à la tirette.
Je finis par bien localiser les sandres. J'ai des touches et j'en refais un petit.
Ensuite, j'en fais 2 autres, de 48 cm, dont un, sans sentir de touche. Malheureusement, je n'ai plus de vifs, si ce n'est celui sur ma monture mort manié.
Je décide alors de pêcher au manié.
Je refais alors un petit sandre. Là encore, je n'ai même pas senti la touche. Mais l'avantage des appats naturels, c'est que les sandres ne les recrachent pas aussitôt.
Je manque ensuite une belle touche.
Puis, il est l'heure, je dois y aller.
Je suis assez satisfait de ma session. 5 sandres, par les temps qui courent, ce n'est pas si mal...
Mais heureusement que j'avais des vifs car au leurre souple, c'est vraiment devenu difficile.

vendredi 4 décembre 2009

Un jour sans

Journée de récup : je dépose mes enfants à l'école et direction la Seine, j'ai la journée entière devant moi.
Helas, les sandres ne sont pas coopératifs du tout. Je n'enregistre pas la moindre touche au leurre souple. Heureusement, j'ai des vifs pour le manié et la tirette. Je fais mon 1er sandre au manié après plus d'une heure. J'en fais un 2ème à la tirette environ 1 heure après. Ensuite, plus rien. Je me rends pourtant sur mes postes les plus sures mais ils ne veulent rien savoir.
Comment expliquer cette apathie des sandres ?
Quelques éléments pourraient expliquer celà (ce ne sont bien sûr que des hypothèses)
1- Le temps a changé : il faisait froid aujourd'hui (ça a gelé ce matin) et pour la première fois depuis 3 semaines, il n'y avait pas de vent. Il y avait du soleil, surtout ce matin.
2- Hier (ou avant hier, je ne sais plus), c'était la pleine lune.
3- Le coefficient de marée était très élevé et il a beaucoup plu hier. Le niveau d'eau est bien monté.
Tous ces éléments (ou 1 seul d'entre eux) ont certainement influé sur le comportement des sandres, qui j'espère, vont vite redevenir actifs...

mercredi 2 décembre 2009

Opportuniste

Saisir la moindre opportunité pour aller à la pêche : telle est ma devise.
Aujourd'hui, c'était 3 petits quarts d'heures en fin de journée et sous la pluie.
Le temps de faire 2 sandres (54 et 60 cm) et...d'en décrocher 2 autres.Malheureusement, la nuit a eu rapidement raison de ma session de pêche...

mardi 1 décembre 2009

Des sandres et des brèmes

Les sandres sont toujours au rendez-vous en ce début décembre même si je les ai trouvé un peu difficiles aujourd'hui, avec de longues périodes sans la moindre touche.
Le début de session est pourtant assez encourageant. En réponse à une touche à peine perceptible, je ferre et remonte un poisson de 62 cm au one up shad gris. Il est piqué avec le triple voleur.J'enchaine assez rapidement avec un poisson de 48 cm. Là encore, touche très discrète et poisson pris avec le triple voleur.

Une dizaine de minutes plus tard, je décroche un sandre qui m'avait pourtant fait une très belle touche. Je ne sais pas si c'est à cause de ce décroché mais par la suite, je n'enregistre plus la moindre touche.
C'est d'ailleurs sans touche, en remontant mon leurre que je sens un poisson se débattre au bout. J'assure en ferrant à retardement et je remonte... une brème harponnée au niveau de la nageoire pectorale. Ma pince peson me permet de la peser avant de la remettre à l'eau : 2.14 kg. Lorsque je pêchais au coup, j'aurais été plutôt content de faire une brème de cette taille.Et comme si ça ne suffisait pas, rebelote quelques minutes après. Sauf que cette fois, ça se bagarre beaucoup plus. Pendant quelques secondes, je crois à une très belle perche ou un brochet. Hélas, c'est encore une brème mais piquée par la gueule cette fois ci !!!
Je remarque beaucoup de petites bulles à la surface de l'eau, confirmant la présence d'un banc de brèmes en train de fouiller le fond.
Je persiste quand même à pêcher en me disant que les sandres ne doivent pas être bien loin. Je me mets à pêcher canne basse en animant au moulinet (j'ai vu ça dans un magazine). Une fois le leurre au fond, je tends la bannière et je fais 3 à 4 tours de moulinet. Je laisse retomber au fond puis je remouline aussitôt et ainsi de suite. C'est une méthode intéressante à pratiquer lorsqu'il y a du vent.
Et ça marche : je fais un 3ème sandre (54 cm) avec cette technique.
Après quoi, la marée change, elle se met à descendre. Il est temps alors d'aller sur un autre poste.
Je n'ai malheureusement pas le temps de pêcher très longtemps mais je prends encore 2 sandres (49 et 50 cm) au shaker.Au final, je fais donc 5 sandres (et 2 brèmes), ce qui n'est pas si mal...