vendredi 30 novembre 2012

Sacré Cécé !

 
C'est seulement la veille, en consultant la météo que je me décide à poser ma journée du vendredi pour aller à la pêche.
Cédric aussi a pris sa journée mais il a prévu de passer sa matinée à faire du shopping avec sa moitié.
C'est donc en tout début d'après midi (12h30 !) qu'il me rejoindra.
En attendant, la matinée est bien fraiche et le brouillard très épais.
 
 
J'ose à peine traverser la Seine puis je ne quitte pas la bordure.
Mais je n'ai pas à attendre longtemps pour faire mon premier poisson : un petit sandre sur un one up fait maison.
Quelques minutes, plus tard, je remonte une perche de 35 cm au drop shot. Ce sera d'ailleurs le seul poisson pris avec cette technique, qui marche super bien du bord mais qui bizarrement, n'a pas la même efficacité en bateau.
 
 
Il se passe ensuite un bon moment sans rien. Les postes à prospecter sont restreints avec ce brouillard qui ne se dissipe toujours pas.
Puis j'enchaîne 2 perches de suite et j'en rate au moins autant. 
 



Sur le coup de midi, le brouillard disparaît enfin, laissant place à un beau soleil qui fait vraiment du bien.

C'est à ce moment là que les sandres semblent se réveiller.
J'en prends un de 59 cm juste avant l'arrivée de Cédric.
Nous continuons donc de pêcher ce secteur avec Cédric. Je fais un petit sandre puis, n'ayant plus de touches, nous décidons de nous rendre sur d'autres postes. Mais ils ne donneront rien, sinon quelques casses pour Cédric qui est persuadé que ce n'est pas son jour. Mais je sais qu'avec lui, il faut s'attendre à tout...
 
Après ces essais infructueux, nous retournons sur le premier poste.
J'y refais un petit sandre puis je ressens une micro touche. Je ferre dans le vide et je me dis que ça devait être une perchette. Je retends ma bannière, prêt à ramener ma ligne et je m'aperçois qu'il y a un poisson au bout ! La canne plie, pas de doute, c'est très gros ! Mais j'ai à peine le temps de me dire ça que...cassé !!! Juste au niveau de l'agrafe, je suis dégoutté !
Cédric lance son leurre dans le même secteur et bing, c'est la touche. Il ferre et me dit : c'est gros !
On pense à un gros sandre puis à un silure, mais finalement c'est un magnifique brochet d'1m01 !
Bravo Mister Cécé !!!
 
 
Nous ne retrouverons pas mon leurre dans la gueule du brochet. Ce n'est sans doute pas le même poisson...
En tout cas je l'avais bien dit : il faut s'attendre à tout avec ce Cécé !!!
Je suis super content pour lui et je me console ensuite de ma casse en enchaînant pas mal de petits sandres.
Bref, je ne regrette pas d'avoir pris ma journée, c'était une bien belle session.
Vivement la prochaine !
 


mercredi 28 novembre 2012

Novembre, mois du sandre

 
 
Pas de doute, novembre c'est bien LE mois du sandre. On est rarement déçu à cette époque de l'année !
Par contre, pas de gros poissons cette année. Le plus beau ne fait que 73 cm (ci-dessus).
 
 
 
Beaucoup de poissons donc mais aussi beaucoup de petits. Et une technique que j'affectionne désormais particulièrement (surtout du bord) : le drop shot !
J'avoue avoir mis du temps à m'y mettre et avoir eu énormément de mal à laisser de côté mes fidèles têtes plombées.
 
 
Mais sur des poissons éduqués, devenus méfiants, il n'y a pas photo !!! 
 
 

Mes leurres favoris pour le drop ?
Finess shad, shad impact, live impact, swing impact, bubbring shad...
Les possibilités d'animations sont immenses, permettant de s'adapter à l'humeur capricieuse de ces diables de sandres.

Quelques perches ont également répondu présent lors de ce mois de novembre, dont celle ci de 41 cm prise en début de mois en boat.
 
 
 
Pas de doute : les fish se sont réveillés en cet automne (octobre n'a pas été mal non plus). Il était temps !

dimanche 4 novembre 2012

Challenge Roots Fishing 2012


La 4eme edition du challenge Roots Fishinfg de Poses a encore été une belle réussite malgré une météo très mauvaise et des poissons difficiles à décider.
Le record du nombre de participants a largement été battu : 60 bateaux (45 en 2011, 28 en 2010 et 22 en 2009)  et 20 float tubes ou kayaks.
Une impressionante armada se tenait prête sur la plage en ce début de matinée très venteux.


Equipe avec Cyril comme d'habitude, à bord du Whaling II.


La compétition commence sous une très forte averse de grêle, ce qui ne nous empêche pas de garder le sourire.



La pluie se calmera après quelques minutes puis ce sera au tour du vent, avec des énormes vagues.


A la pause du midi, nous n'avons pas enregistré la moindre touche malgré un nombre incalculable de leurres essayés. Nous sommes assez consternés et incapables de définir une stratégie pour l'après midi.
Beaucoup d'équipes sont toutefois dans notre cas. Les conditions météo expliquent sans doute cette apathie des poissons.
Mais la bonne humeur générale est toujours là comme le montre la traditionnelle photo de groupe, réalisée cette année par Enzo Minardi !


Et c'est avec une météo nettement plus favorable (moins de vent et belles éclaircies) que commence la 2eme manche.
Les heures passent et toujours pas la moindre touche... Cyril commence à craquer !
 

Mais il faut persevérer, tout tenter pour ne pas avoir de regrets.
Nous trouvons une fosse assez grande et profonde et y effectuons des dérives.
Il doit rester une demi heure lorsque je ressens les premieres touches de la journées. Mais elles sont très discrêtes et quasi inferrables. Pas grave, l'espoir revient. Je remplace mon LS par une autre plus petit. J'ai encore des touches mais encore manquées ! Alors je décide de pêcher plus léger : au drop shot avec un micro LS. Et cette fois ça paye : enfin un poisson, une perche de 31 cm !!!
C'est la fête à bord du Whaling II !!!


Je rate encore une touche puis Cyril ramène une autre perche, maillée également  (27 cm) !


Et dans les toutes dernières minutes, je ressens une belle petite chataigne. Je ferre et constate qu'il s'agit d'un poisson bien plus gros. Vue sa défense, aucun doute ne subsiste, il s'agit d'un brochet. Le frein crisse, je commence à le ramener en surface et.... coupé !
Malheureusement, avec mon montage drop shot en fluoro 28/100eme, mes chances de le ramener étaient très minces.
Dommage, car cette prise nous aurait fait faire une bon au classement...
Le challenge se termine sur cette casse et nous rentrons au "port". Etant passés si près de la douille, nous sommes tout de même contents.

 
Nous finirons 26 eme sur 60. Presque la moitié des équipes (27) fera une douille.
Un résultat tout compte fait pas si mauvais...
Et surtout une journée super sympa avec toujours un grand plaisir à revoir certains roots et une super organisation de notre Grand Gouroots et à son équipe !